JAN DE VOS "La clef du mystère" Agrandir l'image

JAN DE VOS "La clef du mystère"

OUT015

Neuf

JAN DE VOS

"La clef du mystère"

Plus de détails

10,00 €

En savoir plus

Pourvou qué ça doure
L'amour mène le monde (la ronde)
Ô mon Père !
Moi je t'aime à toi
Je suis mort
Quand j'étais petit
Trop tard, petite soeur
Drôle de monde
M. Marcel
Adulte et consentant
Presque jamais
Le rouge de sa bouche 

Belge néerlandophone, ancien membre des Machines et de Derek & The Dirt, Jan De Vos a choisi, par amour de la langue, de s'exprimer en français.

Il a demandé à Jean-William Thoury, parolier et producteur du mythique Bijou, d'écrire et réaliser cet album qui, tout en revendiquant fièrement l'héritage d'un certain rock en français, lui apporte une qualité rare et personnelle, un souffle nouveau.

Les Machines furent le meilleur groupe belge de power-pop, à la tête de trois albums, dont un produit à Abbey Road. Le groupe ayant cessé d'exister, Jan De Vos rejoint Derek & The Dirt puis fonde Paris Texas. Quoique néerlandophone résidant à Brugge, il est francophile et interprète tout l'album Canal Nostalgie dans la langue de Catherine Langeais. Il fait écouter ce disque à Jean-William Thoury, parolier et producteur d'un groupe dont il est fan depuis toujours, Bijou. Ces deux-là parlent la même musique ; ils décident d'écrire une chanson ensemble, puis deux, puis… tout un album, La Clef du mystère, qu'on aurait tout aussi bien pu intituler De Vos chante Thoury.

Musicalement, Jan De Vos (chant, guitare) est homme de fidélité, au rock, au blues, au R&B des années 60, à John Fogerty et Dan Penn. Il se fait accompagner par les meilleurs spécialistes du genre : Slim Batteux, organiste, prince de l'Hammond, qui a accompagné Ray Charles, Percy Sledge et autres monstres sacrés ; Manu Galvin, guitariste surdoué souvent entendu en duo avec Jean-Jacques Milteau ; Cyril Atef, percussionniste de Mathieu Chédid. Quant à la rythmique, c'est une affaire de "pays" : le bassiste Bruno Dolendries, d'Ostende, et, déjà batteur de Paris Texas, Ken Aelbrecht.

Le classicisme des compositions de Jan De Vos souligne l'étrangeté de la poésie de Jean-William Thoury et sa noria des références, clins d'œil et citations, ses allusions à Proust («M. Marcel»), Sœur Sourire («Trop tard, petite sœur»), les Kinks («Quand j'étais petit»), Sandie Shaw et Mme Bonaparte («Pourvou qué ça doure»), Batman («Drôle de monde»), etc.

Avec La Clef du mystère, Jan De Vos rejoint de manière brillante l'aristocratie du rock en français.